Vue du cœur en tête de la marche.

Un moment très fort de ce tour de la vallée, et perçu comme tel par tous, a été incontestablement l’ouverture de la marche par ces enfants non-voyants. En prenant la tête sur les participants pour les trois cent premiers mètres du parcours, ce sont eux qui ont guidé les marcheurs, impulsant en plus du rythme, une émotion non feinte, même chez les plus endurcis.

Un moment très fort de ce tour de la vallée, et perçu comme tel par tous, a été incontestablement l’ouverture de la marche par ces enfants non-voyants. En prenant la tête sur les participants pour les trois cent premiers mètres du parcours, ce sont eux qui ont guidé les marcheurs, impulsant en plus du rythme, une émotion non feinte, même chez les plus endurcis. Du courage à revendre et une folle envie de faire comme tout le monde malgré le handicap ! Quelle belle leçon de vie et d’espoir… Ces quelques mètres parcourus resteront dans tous les cœurs, dans toutes les têtes comme un chemin énorme vers l’intégration. Tout est possible, lorsqu’on laisse de la place pour la différence. Heureuse et émue, Mme Clarisse Lohr, la présidente de l’association nous rapporte que les enfants ont adoré la douceur des sons des cors des Alpes. A l’issue de leur marche, certains d’entre eux tenteront de faire sonner des cloches presque aussi grandes qu’eux !
Ce type de participation aide à changer le regard de la société sur les handicapés. Les non-voyants peuvent réaliser de grandes choses si on leur fait confiance et qu’on trouve un milieu porteur tel que le club vosgien de Saint Amarin.

Avec « Vue du cœur », pour le sentier de la tolérance et de l’acceptation, le CVSA vient de donner les premiers coups de pioches. A chacun, d’aider à ce magnifique chantier. Les randonnées n’en seront que plus belles… Pour tout le monde…

Daniel NUSSBAUM

               

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Saint-Amarin CVSA : une équipe qui gagne

Un évènement avec plus de 900 inscrits, étalé sur deux jours et sur une centaine de kilomètres demande, on s’en doute un peu d’énergie pour l’organisation

Un an de préparation pour les 90 bénévoles du club vosgien de Saint Amarin, aura été nécessaire pour mener à bien cette édition. Sous la présidence de Joseph Peter, la coordination assurée par Lucien Locatelli, l’administration gérée par Marie Thérèse Bourgeois, la partie « inscriptions » pilotée par Jean Paul Christen et le côté informatique pris en charge par Etienne Haller, le CVSA aura montré une fois de plus qu’un groupe uni, avec un esprit de corps peut réaliser des choses extraordinaires. Entre la logistique, l’accueil, les inscriptions, la sécurité, les membres sont partout à la fois. La ville de Saint Amarin, en détachant ses services techniques et administratifs pour l’évènement, en assurant également la partie sécuritaire à l’intérieur de la cité aura amené sa pierre à l’édifice. La com-com et le collège ont permis l’accès au gymnase, ouvrant les douches aux sportifs. Ce tour de la vallée est avant tout un énorme dossier administratif, et seule une équipe bien rodée peut mener à bien une manifestation d’une telle ampleur. L’aspect sécuritaire, les autorisations de passages dans les communes concernées, les autorisations préfectorales des 2 départements, les engagements environnementaux envers la faune et la flore, le respect de la règlementation du parc naturel régional des ballons des Vosges, beaucoup de contraintes à gérer pour les organisateurs.

Tous les retours positifs des participants sont autant d’encouragements pour continuer cette belle aventure, en améliorant encore ce qui peut l’être. Dès lundi, une réflexion sur le tracé 2020 a eu lieu, avec vraisemblablement un parcours en 8. Il vous reste une année pour vous mettre en condition !

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

CVSA : la boucle est bouclée !

Aller au bout de soi-même en prenant du plaisir à traverser des paysages à la beauté rare, arpenter forêts et chaumes de jour comme de nuit, oublier les souffrances pour certains, communier avec la nature, partager des moments conviviaux lors des ravitaillements, poser un pied devant l’autre, et marcher… Marcher encore, marcher toujours. Si le tour de la vallée n’est pas un voyage initiatique en soi, cette expérience hors du commun en a quand même les caractéristiques et ne peut laisser insensible. En randonnant on marche aussi dans sa tête. L’effort fourni, les difficultés endurées, les aléas de la météo, la solidarité, les petits plaisirs simples, tout cela ramène à l’essentiel de la vie. Chaque participant en retournant chez lui sera plus riche qu’avant.

Plus de 900 inscrits à l’épreuve ont sagement patienté en écoutant les sonneurs de trompes de Nicolas Munsch ce samedi matin. A 10 heures tapantes, le départ du 44ème tour de la vallée est donné par Joseph Peter, pdt du CVSA, près de la maison du Bailli à Saint Amarin. Les sonneurs de cloches des deux vallées Thur/Doller dirigés en rythme par son président Mathieu Schneider avancent de front, faisant résonner leurs lourdes sonnailles. Juste derrière eux, l’association Vue du cœur, avec ses enfants non-voyants ouvre la marche sous les applaudissements nourris du public et des randonneurs . Par leur participation courageuse, ces jeunes ont donné une toute autre dimension à l’évènement. A l’entrée du chemin du Hirschenbach, les sonneurs se rangent d’un côté et l’association « Vue du cœur » de l’autre. Le flot interminable des marcheurs passe entre cette haie d’honneur en applaudissant. Leur aventure commence réellement maintenant. Certains prendront ensuite des itinéraires différents selon le niveau de difficulté choisi, 30, 56 ou 98km. Sur leurs parcours, hormis l’auberge de montagne du Steinwasen ou sera pris le repas du soir au fur et à mesure des arrivées, ils croiseront encore 3 points de restauration : au col d’Oderen, au chalet Edelweiss et le petit déjeuner sera savouré au cercle Saint Thiebaud de Thann. 5 autres sites de ravitaillement en eau sont également disséminés tout au long du trajet. Les membres du CVSA sont sur tous les fronts à la fois et accueillent les marcheurs avec le sourire, aux dires de tous, l’organisation est au top. Le PC course, installé à la maison du bailli coordonne les opérations en apportant la meilleure solution dès lors qu’un problème se pose. Ainsi, quand l’orage a éclaté en pleine nuit, des mesures au cas par cas sont prises afin d’assurer la mise en sécurité de personnes du côté du Grand Ballon. Finalement, tout se passera bien, et hormis quelques cas de bobologies comme des ampoules, aucun incident notable ne sera à déplorer. Les arrivées et retours au point de départ s’étaleront entre 22h30 le samedi pour le premier jusqu’au dimanche après midi.

De l’avis de tous, cette édition 2019 a été un excellent crû ! Rendez vous est pris pour l’année prochaine.